Nomad Experiment

Ce samedi 1er décembre, à l'occasion du premier concert du collectif We Wanna Play For You (voir annonce postée plus bas), ce sont les Nomad Experiment qui ont terminé la soirée, en beauté ! Super concert.


















Prochain concert ce samedi 1er décembre


En compagnie de :
Paperweight
Kung-Fu 77 (prononcez soixante-dix sept)
et Nomad Experiment
Ce sera le premier concert organisé par le collectif We Want To Play For You
Adresse : Ferme Massart, Chemin Massart à 1480 Tubize
1er groupe à 19h.

Résidence à la Cellule 133a - dernière étape ce dimanche !

Nous voici arrivés à la dernière étape de la résidence à la Cellule 133a.
Le week-end dernier, Mathieu et son Os de Seiche ont ravi nos oreilles avec ses chansons parfois comiques, parfois acides... teintées de jazz. Et quel son ! D'une pureté rare. Encore merci à Gens d'être venu avec sa sono.
Dimanche prochain, je vous invite à découvrir Alek Boff et sa machine de guerre sonore qui part dans tous les sens. Il sera précédé par Loïc et son projet solo "Des Coupés" que certains auront peut-être déjà découvert à l'Antichambre début novembre. En fin de programme, votre fidèle serviteur et ses kilomètres de boucles cablées.

DES COUPES : nearly a year of trying, exulting, questionning, retrying, alone or in a band, strangleling, relaxing and forgiving... in this room. Guitare, chant : Loïc Belot.
ALEK BOFF : Une guitare sèche, des bruits home-made mélangés à des sons tropico-electro, des textes en français, portugais ou japonais. En une personne et un mot : Boff. Et rien de plus.
PHILARETORDRE : Philaretordre est bassiste accompagné d'une loopstation (machine à boucler les sons) et d'une boîte à rythmes. Ces couches de sons générées en direct sont complétées par sa voix, utilisée elle aussi comme un instrument. Au programme, un mélange de musiques de films imaginaires et de génériques de séries fantomatiques. Cette résidence de quatre soirées sera l'occasion de vous présenter quelques morceaux de son prochain CD.


Lieu : La Cellule 133a (avenue Ducpétiaux 133a - 1060 Saint-Gilles)
Heure : 19h30 (les concerts commenceront à 20h précises se termineront aux alentours de 22h)
PAF : 5 euros

Ecoutez la Quatrième Dimension


C'est le nom d'une mission hebdomadaire diffusée sur la Première de la RTBF, découverte par hasard un dimanche après-midi. J'ai accroché immédiatement et depuis je ne manquerai ce rendez-vous sous aucun prétexte !

Voici le descriptif qu'on peut trouver sur l'émission :
La magie du documentaire radio. Balades sonores dans les différentes réalités du monde d'aujourd'hui. Stéphane Dupont éveille notre imaginaire à travers la création d'images sonores.

Tous les dimanches de ±14h15 à 16h.

Pour l'écouter en différé, via internet : c'est par ici

Résidence à la Cellule 133a - étape n°1

Voici quelques photos de la soirée du 4 novembre avec AnneYgerne et Philaretordre. Ambiance amicale, familiale, ferroviaire...
La suite la semaine prochaine avec Fred Degand !






Photos : Ancat

A découvrir : Hyatus

Hyacinte est un artiste qui se produit en solo. Il propose un mélange de théâtre et de musique "vocale" (pas d'instrument, uniquement sa voix). Nous l'avions rencontré lors de nos vacances bretonnes. Pour découvrir ses boucles vocales, suivez ce lien
[EDIT : le lien fonctionne!]
Et en images, c'est ici (à propos, avez-vous reconnu la sympathique chef d'orchestre ?)









prochains concerts



Voici les prochaines dates de concert :

Le 4/11 : AnneYgerne + Philaretordre
Le 11/11 : Fred Degand + Philaretordre
Le 18/11 : L'Os de Seiche + Philaretordre
Le 25/11 : Alek Boff + Philaretordre
(détails programmation ci-dessous*)

Lieu : La Cellule 133a (avenue Ducpétiaux 133a - 1060 Saint-Gilles)
Heure : 19h30 (les concerts se terminent à 22h)
PAF : ±4 euros

Info : la programmation de ce mois de novembre à la Cellule 133a sera axée sous deux concepts. Nous aurons d'une part une résidence de Philaretordre qui jouera chaque dimanche. D'autre part, il y aura un autre artiste solo qui jouera en première partie.


*En détail :

PHILARETORDRE : Philaretordre est bassiste accompagné d'une loopstation (machine à boucler les sons) et d'une boîte à rythmes. Ces couches de sons générées en direct sont complétées par sa voix, utilisée elle aussi comme un instrument. Au programme, un mélange de musiques de films imaginaires et de génériques de séries fantomatiques. Cette résidence de quatre soirées sera l'occasion de vous présenter quelques morceaux de son prochain CD.
-> Les 4, 11, 18 et 25/11


ANNEYGERNE : Seule avec sa guitare acoustique ou son ukulele, la chanteuse séduit le public grâce à ses balades et ses chansons douces et délicates dans un voyage au coeur de la tradition folk rock. Les mélodies et la voix rappellent parfois Cat Power ou Suzanne Vega et font mouche à chaque fois !
-> Le 4/11

FRED DEGAND : Auteur-compositeur-interprète, autodidacte. Ses influences vont de la Soul au Jazz, de Quincy Jones à Underworld en passant par Jonasz, Berger ou le grand Jacques. De la mécanique de Bach à l'électronique d'Autechre, ou des Boards Of Canada (Warp), ce qui compte c'est l'émotion. Le feeling. La musique est pour lui une vibration vitale.
-> Le 11/11

L'OS DE SEICHE : Entre chanson, pop et jazz, l'Os de Seiche cherche le chemin d'une douce ironie, dévoile aux curieux quelques objets discrets, incongrus mais familiers, des bribes de quelque rêve, des "affaires" classées. Mais où était-ce, encore ? Chant, guitare : Mathieu Vandermolen.
-> Le 18/11

ALEK BOFF : Une guitare sèche, des bruits home-made mélangés à des sons tropico-electro, des textes en français, portugais ou japonais. En une personne et un mot : Boff. Et rien de plus.
-> Le 25/11

plutot deux fois qu'une

Et jamais deux sans trois... La manière dont sont gérées les interdictions de stationner dans notre rue sont parfois assez cocasses...

Régionaliser le code de la route ?

Nous avons pu constater de visu que la régionalisation du code de la route a déjà commencé à Hoeilaart ! En tout cas, quand on croise un panneau pareil, il y a de quoi se poser des questions...Peut-être allons-nous assister à la floraison de panneaux explicatifs pour chaque panneau de signalisation ?

Dans un autre genre, voici un panneau que l'on peut croiser chez nos voisins du sud. Pas mal non plus...

Put your head on my shoulder...



... ou presque ;-)

Paint it grey


Persévérant dans sa lancée "Teintons la ville en gris" (*), la Stib a changé l'affichage de ses trams. Autrefois, quand pointait leur silhouette jaune à l'horizon, avant même de pouvoir déchiffrer leur numéro, on pouvait les reconnaître aisément à leur couleur : jaune pour le 55, vert pour le 81, bleu pour le 3 etc. (pour la petite histoire, à l'origine, ces couleurs étaient destinées aux analphabètes).

Maintenant ces trams gris se fondent dans le gris ambiant déjà prédominant de notre ville, et tous leurs affichages sont bleus avec leur numéro en blanc sur fond légèrement contrasté avec le nom de la destination en petits caractères, au détriment de leur visibilité, ce qui rend leur reconnaissance comparable à un véritable exercice de décryptage.

*** UPDATE *** certaines lignes comme le 55 conservent un affichage avec couleur de fond d'origine, mais uniquement au niveau du chiffre. Ce qui ne change en rien l'illisibilité de leur destination.

Est-ce une volonté de discrétion poussée à l'extrême ? Heureusement, leur "ding-ding" caractéristique ressortira toujours du brouhaha... à moins qu'on ne le troque contre quelque mélodie discrète ?. A suivre...


(*) La flotte stibienne a récemment décidé de troquer ses légendaires couleurs jaune & bleu contre du gris et orange ("doré").

A l'aide !


Pourquoi ne trouve t-on les chips au vinaigre Lays qu'en Espagne ???